Lavernay peut s'enorgueillir d'avoir eu Lionel ESTAVOYER parmi ses habitants. Une personnalité devenue depuis une figure marquante de la culture franc-comtoise.

 

Selon ses propres termes, l'historien "garde un souvenir ému de Lavernay et des lavernois ". Ce village où il a vécu de 1953 à 1973, a été le cadre quotidien de son enfance, puis de sa jeunesse. Avec sa famille, ils habitaient l'immeuble qui abrite aujourd'hui la mairie. Et "maman a été quelques années institutrice à l'école sur place ".

 

Par la force des choses, sa route a croisé celle d'une autre figure locale présentée sur ce site, l'abbé GARNERET.

"C'est avec lui que j'ai fait ma communion à Lavernay. Il a aussi célébré mon mariage à Lantenne-Vertière. Et plus tard, nous nous sommes retrouvés pour travailler ensemble (et avec Maurice Gresset), à la réalisation d'un gros ouvrage titré : Images de Besançon. Cet homme avec qui j'ai partagé la passion du patrimoine, a indéniablement marqué ma vie ".

 

Après l'école primaire de Lavernay et le lycée Victor Hugo à Besançon, Lionel Estavoyer a poursuivi des études en histoire, et en histoire de l'Art, jusqu'à l'obtention d'un doctorat.

 

Une solide formation qui, associée à une compétence rédactionnelle avérée, l'a tout naturellement conduit vers le métier d'écrivain. Avec une spécialisation regroupant les trois vecteurs clés de son parcours : l'histoire, l'art, la région.  Ce qui pourrait finalement résumer son profil en celui d'un écrivain du patrimoine historique franc-comtois.

 

A son actif, pas moins de trente ouvrages et des centaines de contributions à des travaux de recherche et publications d'articles.     S'il écrit parfois seul, ses collaborations avec d'autres personnalités franc-comtoises du monde des arts n'en sont pas moins nombreuses. Il accompagne ainsi de ses textes les dessins de Pierre DUC, les photos de Jack VARLET, co-écrit avec Jean-Pierre GAVIGNET

 

Il participe avec plusieurs autres auteurs à la rédaction d'un ouvrage qui se voit décerner le prix Lucien FEBVRE en 2009, et reçoit le Prix Louis Pergaud en 2010 pour son livre sur les (belles) Demeures de Franche-Comté, illustré par le photographe saint-vitois André CHOTEAU.

 

 

Outre ses activités rédactionnelles, cet infatigable travailleur est également conférencier des monuments historiques, sous-architecte départemental, enseignant de faculté en histoire de l'Art, conservateur du Patrimoine et conseiller culturel auprès du Maire de Besançon. Un éventail disciplinaire qui lui vaut une notoriété débordant largement le cadre régional et l'invitation à des émissions télévisées telles que "Des racines et des ailes" ou encore "Secrets d'histoire".

 

Une telle carrière suscite reconnaissance et récompenses. Elles n'ont pas manqué, puisque l'ex-lavernois a  été décoré dans quatre ordres différents : Mérite National,  Arts et Lettres, Palmes Académiques et Légion d'Honneur.

 

Pour autant, cet homme chaleureux n'a rien perdu de sa simplicité, de sa bienveillance, et pas davantage de la passion qui l'anime.

Il lui arrive encore de passer par Lavernay et de s'arrêter au cimetière pour s'y recueillir en souvenir d'anciennes connaissances.

 

N.B. : Il serait injuste de ne pas citer également ici Jean-Luc ESTAVOYER, le frère cadet de Lionel (lui aussi ex-lavernois) qui a voué sa carrière à l'enseignement et rédigé plusieurs ouvrages à caractère scolaire. Il réside depuis 2015 à Bourg Saint-Andéol en Ardèche où il exerce l'activité de bouquiniste antiquaire.

 


Ci-dessous deux vidéos de chaines nationales de télévision dans lesquelles Lionel Estavoyer intervient :

- la première sur l'accès de l’œuvre de Vauban au patrimoine mondial de l'humanité,

- la seconde sur la rénovation de l'hôtel de ville de Besançon.